Biofictions au cinéma et mémoire collective

Andrée Fortin
La biofiction cinématographique, ou biopic, se déploie au Québec essentiellement à partir de l’an 2000. Elle raconte la vie de personnes connues, artistes, sportifs, militants politiques, par exemple. Trois thèmes ressortent de l’analyse de ces films : l’insertion des personnages dans les mouvements sociaux, nationaliste pour les hommes et féministe pour les femmes, la figure de la victime et la transmission. Il s’agit essentiellement de films à thèse qui illustrent divers chemins menant à l’autonomie individuelle et collective. Plusieurs mécanismes sont utilisés pour renforcer l’effet de vérité de ces films pourtant « librement inspirés » de la vie de ces personnes, contribuant ainsi à la construction d’une mémoire collective, d’une histoire nationale.

Voir en ligne : http://www.erudit.org/fr/revues/cdd...