Bonne fête nationale, chères Irlandaises, chers Irlandais (17 mars)

, par Jean Provencher

Retour en 1904. Elle est bien calme, bien tranquille de ce temps-ci, notre vieille capitale. À peine commence-t-elle à se réveiller, sous les baisers encore tièdes du soleil printanier et le reporter a fort à faire pour remplir son carnet et satisfaire la curiosité du lecteur, avide de nouvelles à sensation. Mais, avec le retour […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2018/03/1...