Causerie d’automne

, par Jean Provencher

Au cours de la seconde moitié des années 1880, un chroniqueur qui se donne le nom de Le Chat y va d’une chronique hebdomadaire dans La Tribune, de Saint-Hyacinthe. Ce chat a pour nom véritable J.-Antoine Chagnon, avocat de Marieville. Le 2 novembre 1888, il propose une bien courte Causerie d’automne. L’année 1888 qui dans [...]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2013/11/3...