Ce soir au Banquier

, par La Rédaction

Selon Le Journal de Montréal

Le Banquier consacré au 70e anniversaire du débarquement de Normandie portera une charge émotive élevée dimanche prochain, car son concurrent, l’ancien combattant Germain Nault, est décédé depuis l’enregistrement de l’émission l’été dernier.

L’homme qui a combattu avec les forces canadiennes durant la Deuxième Guerre mondiale s’est éteint le 22 septembre. Il avait 93 ans.

Enregistré le 23 juillet, son passage au Banquier sera néanmoins diffusé, histoire de respecter ses dernières volontés, indique Julie Snyder au Journal.

M. Nault, dont la santé s’est rapidement détériorée au début du mois de septembre, avait contacté TVA Productions dans les semaines précédant son décès pour visionner son émission.

Quelques jours plus tard, la chaîne lui envoyait un premier montage du rendez-vous. Les gagnants du Banquier reçoivent habituellement leurs prix la journée suivant la diffusion du jeu, mais cette fois-ci, les producteurs étaient prêts à oublier la règle et à remettre son chèque à M. Nault le plus rapidement possible. Ce dernier a refusé.

« M. Nault ne venait pas au Banquier pour l’argent, indique Julie Snyder. Il venait au Banquier parce qu’il était content qu’on parle des vétérans. Il avait du fun à jouer, mais son vrai cadeau, c’était qu’on parle d’eux. »

« C’est d’ailleurs la première chose qu’il a dite à Julie en arrivant sur le plateau : trop souvent, on oublie les vétérans, ajoute le concepteur du Banquier québécois, Stéphane Laporte. Pour lui, c’était important qu’on présente l’émission parce qu’elle mettait en lumière tout ce que les anciens combattants ont fait durant la Deuxième Guerre mondiale. »

Avant son décès, le caporal Nault a pris des dispositions testamentaires pour remettre ses gains à différentes œuvres de charité. Une partie du montant remporté servira aussi à démarrer un fonds d’études pour ses petits-neveux.

Une première

C’est la première fois que Julie Snyder et son équipe doivent composer avec une telle situation au Banquier. L’animatrice avoue toutefois avoir craint le pire en 2009, quand elle avait reçu Michael Lanese, un concurrent de 102 ans, sur son plateau.

Mais finalement, le centenaire était devant son téléviseur durant la diffusion de son émission. « Il avait même fait son voyage en Italie », précise-t-elle.

Une autre émission québécoise a récemment connu une situation semblable. Présentée en mars, la première d’On efface et on recommence, cette émission de rénovation signée Chantal Lacroix à Canal Vie, racontait l’histoire infiniment triste de Jolyane Fortier, une jeune maman de 31 ans atteinte d’un cancer, qui était décédée durant les tournages sans avoir eu la chance de voir le résultat final des travaux de rénovation dans sa maison.

Julie Snyder croit qu’en raison du tragique attentat à Ottawa, au cours duquel un soldat est tombé sous les balles d’un tueur, les Québécois regarderont cette édition du Banquier avec beaucoup d’intérêt. « Le caporal Nault est un soldat qui a risqué sa vie. C’est tristement d’actualité », dit-elle.


TVA présentera Le Banquier spécial 70e anniversaire du débarquement de Normandie dimanche à 19 h

Voir en ligne : http://www.lequebecetlesguerres.org...