Centième anniversaire du journal Le Devoir

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

De son fondateur, Henri Bourassa, à l’actuel directeur, Bernard Descôteaux, Le Devoir a été un témoin privilégié de l’évolution du Québec depuis 1910. Parmi ceux qui y ont été associés - André Laurendeau, Gérard Filion, Claude Ryan, Lise Bissonnette, etc. - , on retrouve plusieurs figures de proue du journalisme québécois dont les opinions ont marqué leur époque. Même si sa situation financière a souvent été précaire et que son tirage ne se compare pas à celui d’autres quotidiens montréalais comme Le Journal de Montréal ou La Presse, Le Devoir demeure un journal d’opinion estimé, dont l’indépendance et la rigueur sont salués par les observateurs. Pour souligner son centenaire, une brochette d’invités de marque, ainsi que de fidèles lecteurs, se réunissent au marché Bonsecours le dimanche 10 janvier 2010. Du nombre, on retrouve des personnalités du monde politique, dont le premier ministre du Québec, Jean Charest, des visages connus provenant d’une foule de secteurs (l’archevêque de Montréal Jean-Claude Turcotte, l’homme d’affaires Pierre-Karl Péladeau, la syndicaliste Claudette Charbonneau, etc.), ainsi que d’anciens collaborateurs du journal. De son fondateur, Henri Bourassa, à l’actuel directeur, Bernard Descôteaux, Le Devoir a été un témoin privilégié de l’évolution du Québec depuis 1910. Parmi ceux qui y ont été associés - André Laurendeau, Gérard Filion, Claude Ryan, Lise Bissonnette, etc. - , on retrouve plusieurs figures de proue du journalisme québécois dont les opinions ont marqué leur époque. Même si sa situation financière a souvent été précaire et que son tirage ne se compare pas à celui d’autres quotidiens montréalais comme Le Journal de Montréal ou La Presse, Le Devoir demeure un journal d’opinion estimé, dont l’indépendance et la rigueur sont salués par les observateurs. Pour souligner son centenaire, une brochette d’invités de marque, ainsi que de fidèles lecteurs, se réunissent au marché Bonsecours le dimanche 10 janvier 2010. Du nombre, on retrouve des personnalités du monde politique, dont le premier ministre du Québec, Jean Charest, des visages connus provenant d’une foule de secteurs (l’archevêque de Montréal Jean-Claude Turcotte, l’homme d’affaires Pierre-Karl Péladeau, la syndicaliste Claudette Charbonneau, etc.), ainsi que d’anciens collaborateurs du journal. Source : Le Devoir, 11 janvier 2010, p. 1 et al.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...