Ces cartes postales, devenues soudain très bavardes, plus d’un siècle après

, par Jean Provencher

Secrets relatifs proposés maintenant aux habitants de la Terre. Henriette, de Montréal écrit à Maurice Laperrière, de Pierreville, Yamaska, le 3 août 1906, évoquant par cette image une « idylle du jeune âge ». Deux angelots dans la campagne qui se donnent de gais rendez-vous. Monsieur, Je m’empresse toujours de répondre à vos jolies postales […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/06/3...