Ces filles de nulle part

, par Jean-Louis Lessard

Serge
Deyglun, Ces filles de nulle part, Montréal, Atys, 1960, 125 pages.

Le recueil contient quatre nouvelles, dont trois portent le nom d’une femme. En 1949, Serge Deyglun s’est engagé comme marin et a navigué 18 mois aux Antilles. On peut supposer que ce périple est à la source de son recueil.CycleLe narrateur erre, entre autres dans le port. Son regard se porte surtout sur la laideur de la

Voir en ligne : https://laurentiana.blogspot.com/20...