Conflagration d’envergure à Trois-Rivières

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le secteur commercial est particulièrement touché par ce désastre qui détruit environ 800 maisons, causant des pertes évaluées à 1 500 000 $. Plusieurs joyaux du patrimoine disparaissent également à tout jamais (résidence des gouverneurs, église paroissiale, reliques du régime français). Malgré son étendue, l’incendie ne fait heureusement qu’un seul mort.Le secteur commercial est particulièrement touché par ce désastre qui détruit environ 800 maisons, causant des pertes évaluées à 1 500 000 $. Plusieurs joyaux du patrimoine disparaissent également à tout jamais (résidence des gouverneurs, église paroissiale, reliques du régime français). Malgré son étendue, l’incendie ne fait heureusement qu’un seul mort. Source : La Presse, 22 juin 1908, p.14, 23 juin 1908, p.1,5 et 9.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...