Conflagration dévastatrice à Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le feu dévaste les édifices commerciaux du quartier boursier de la ville de Montréal et provoque des pertes évaluées à plus de deux millions de dollars. Après avoir débuté à 20 heures, l’incendie est finalement maîtrisé à 1 heure du matin. La rapidité à laquelle le feu se répand est en partie attribuable à la nature inflammable des marchandises contenues dans les édifices incendiés. Parmi les édifices dévastés par les flammes, on note entre autres le Board of Trade, ainsi que les bureaux de plusieurs compagnies de chemins de fer.Le feu dévaste les édifices commerciaux du quartier boursier de la ville de Montréal et provoque des pertes évaluées à plus de deux millions de dollars. Après avoir débuté à 20 heures, l’incendie est finalement maîtrisé à 1 heure du matin. La rapidité à laquelle le feu se répand est en partie attribuable à la nature inflammable des marchandises contenues dans les édifices incendiés. Parmi les édifices dévastés par les flammes, on note entre autres le Board of Trade, ainsi que les bureaux de plusieurs compagnies de chemins de fer. Source : La Presse, 24 janvier 1901, p.1.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...