Congédiement de Gene Mauch comme entraîneur des Expos de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le départ de Mauch, seul entraîneur des Expos de Montréal depuis leur création, en 1968, s’inscrit dans une étape de rajeunissement de l’équipe que l’on surnommera la « phase deux ». Engagé le 31 octobre 1975, son successeur, Karl Kuehl, ne tiendra pas une saison complète à la barre de l’équipe. Mauch a pour sa part compilé une fiche de 422 victoires et 540 défaites à la barre de l’équipe montréalaise. Le président du conseil, Charles Bronfman, croit qu’il est bénéfique pour l’équipe de changer d’entraineur : « Avec Gene Mauch, les Expos ont connu une enfance agréable, mais nous sommes aujourd’hui rendu à notre adolescence et un autre gérant, avec une personnalité différente doit être trouvé. Les exigences ne sont plus ce qu’elles étaient en 1969 et nous devons dès lors évoluer avec la situation sans chercher à modifier le cours des choses. »Le départ de Mauch, seul entraîneur des Expos de Montréal depuis leur création, en 1968, s’inscrit dans une étape de rajeunissement de l’équipe que l’on surnommera la « phase deux ». Engagé le 31 octobre 1975, son successeur, Karl Kuehl, ne tiendra pas une saison complète à la barre de l’équipe. Mauch a pour sa part compilé une fiche de 422 victoires et 540 défaites à la barre de l’équipe montréalaise. Le président du conseil, Charles Bronfman, croit qu’il est bénéfique pour l’équipe de changer d’entraineur : « Avec Gene Mauch, les Expos ont connu une enfance agréable, mais nous sommes aujourd’hui rendu à notre adolescence et un autre gérant, avec une personnalité différente doit être trouvé. Les exigences ne sont plus ce qu’elles étaient en 1969 et nous devons dès lors évoluer avec la situation sans chercher à modifier le cours des choses. » Source : Le Devoir, 2 octobre 1975, p.21

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...