Conquête d’un titre mondial à la boxe par Otis Grant

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Grant remporte une victoire par décision unanime au terme des douze rondes de ce combat qui se déroule à Sheffield, en Angleterre. L’athlète de 29 ans obtient la faveur des juges par des pointages de 115-113, 115-113 et 115-114. Cette victoire permet à Grant, un habile pugiliste réputé pour sa vitesse et sa défensive, de porter sa fiche chez les professionnels à 30 victoires, une défaite et un combat nul. Elle constitue une douce revanche pur Grant qui, le 4 mars de la même année, avait été victime d’une décision controversée contre l’ex-champion de la WBO, Lonnie Bradley. Les juges avaient donné un verdict nul alors que la majorité des observateurs donnaient Grant gagnant. Le nouveau champion défendra son titre contre Ernesto Sena le 12 mai 1998 avant de s’incliner face au titulaire mondial des mi-lourds, l’Américain Roy Jones, le 14 novembre 1998. En juin 1999, Otis Grant sera impliqué dans un accident de voiture à la suite duquel il mettra un terme à sa carrière. Grant remporte une victoire par décision unanime au terme des douze rondes de ce combat qui se déroule à Sheffield, en Angleterre. L’athlète de 29 ans obtient la faveur des juges par des pointages de 115-113, 115-113 et 115-114. Cette victoire permet à Grant, un habile pugiliste réputé pour sa vitesse et sa défensive, de porter sa fiche chez les professionnels à 30 victoires, une défaite et un combat nul. Elle constitue une douce revanche pur Grant qui, le 4 mars de la même année, avait été victime d’une décision controversée contre l’ex-champion de la WBO, Lonnie Bradley. Les juges avaient donné un verdict nul alors que la majorité des observateurs donnaient Grant gagnant. Le nouveau champion défendra son titre contre Ernesto Sena le 12 mai 1998 avant de s’incliner face au titulaire mondial des mi-lourds, l’Américain Roy Jones, le 14 novembre 1998. En juin 1999, Otis Grant sera impliqué dans un accident de voiture à la suite duquel il mettra un terme à sa carrière. Source : La Presse, 14 décembre 1997, p.S7.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...