Conquête de la coupe Grey par les Alouettes de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Les Alouettes de Montréal connaissent beaucoup de succès depuis qu’ils ont réintégré les rangs de la LCF, en 1996. En 2010, ils se retrouvent en position de réaliser un exploit inédit dans leur longue histoire : remporter la coupe Grey lors de deux saisons consécutives. Dominants en saison régulière, ils remportent 12 victoires contre 6 défaites et trônent au sommet de la division Est. Ils sont également favoris pour l’emporter lors de la finale de la coupe Grey qui se déroule au stade du Commonwealth, à Edmonton, le 27 novembre 2010. Leurs adversaires, les Roughriders de la Saskatchewan, leur font cependant la vie dure. Au cours des trois premiers quarts de jeu, le pointage est encore à égalité, 11 à 11, grâce à une défensive étanche de part et d’autre. Menée par le demi Avon Colbourne, le quart-arrière Anthony Calvillo, qui obtient 336 verges de gain par la passe, et un excellent groupe de receveurs de passes, l’attaque se met finalement en marche au dernier quart. Une interception de Billy Parker scelle l’issue du match qui se termine 21 à 18 pour les Alouettes. Cette victoire des Montréalais, la deuxième consécutive en finale de la coupe Grey, est saluée avec éclat dans la semaine qui suit par une parade dans les rues de Montréal. Plusieurs se surprennent à rêver d’un autre succès pour les Alouettes en 2011, même si des rumeurs circulent à l’effet que l’entraîneur Marc Trestman serait courtisé par des équipes de la Ligue nationale de football. Les Alouettes de Montréal connaissent beaucoup de succès depuis qu’ils ont réintégré les rangs de la LCF, en 1996. En 2010, ils se retrouvent en position de réaliser un exploit inédit dans leur longue histoire : remporter la coupe Grey lors de deux saisons consécutives. Dominants en saison régulière, ils remportent 12 victoires contre 6 défaites et trônent au sommet de la division Est. Ils sont également favoris pour l’emporter lors de la finale de la coupe Grey qui se déroule au stade du Commonwealth, à Edmonton, le 27 novembre 2010. Leurs adversaires, les Roughriders de la Saskatchewan, leur font cependant la vie dure. Au cours des trois premiers quarts de jeu, le pointage est encore à égalité, 11 à 11, grâce à une défensive étanche de part et d’autre. Menée par le demi Avon Colbourne, le quart-arrière Anthony Calvillo, qui obtient 336 verges de gain par la passe, et un excellent groupe de receveurs de passes, l’attaque se met finalement en marche au dernier quart. Une interception de Billy Parker scelle l’issue du match qui se termine 21 à 18 pour les Alouettes. Cette victoire des Montréalais, la deuxième consécutive en finale de la coupe Grey, est saluée avec éclat dans la semaine qui suit par une parade dans les rues de Montréal. Plusieurs se surprennent à rêver d’un autre succès pour les Alouettes en 2011, même si des rumeurs circulent à l’effet que l’entraîneur Marc Trestman serait courtisé par des équipes de la Ligue nationale de football. Source : La Presse, 30 novembre 2010, p. 1 et al.
http://www.radio-canada.ca/sports/football/2010/11/28/002-als-riders-greycup.shtml  ;
http://fr.montrealalouettes.com/article/champions-de-la-coupe-grey-alouettes-21-roughriders-18

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...