Conquête de la coupe Stanley par le Canadien de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

C’est la première conquête de la coupe par une équipe montréalaise depuis huit ans, la plus longue période d’insuccès pour les amateurs de la métropole depuis l’instauration de la coupe Stanley en 1893. À cause de l’état de la patinoire naturelle de l’arèna Mont-Royal, domicile du Canadien, la deuxième et dernière partie de cette finale se déroule à Ottawa. Parmi les joueurs de la formation montréalaise, on retrouve Aurèle Joliat, Billy Boucher, Howie Morenz
et le vétéran Georges Vézina
. C’est la première conquête de la coupe par une équipe montréalaise depuis huit ans, la plus longue période d’insuccès pour les amateurs de la métropole depuis l’instauration de la coupe Stanley en 1893. À cause de l’état de la patinoire naturelle de l’arèna Mont-Royal, domicile du Canadien, la deuxième et dernière partie de cette finale se déroule à Ottawa. Parmi les joueurs de la formation montréalaise, on retrouve Aurèle Joliat, Billy Boucher, Howie Morenz
et le vétéran Georges Vézina
. Source : Le Devoir, 26 mars 1924, p.7.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...