Conquête de la coupe Stanley par le Canadien de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Après avoir dominé le calendrier régulier, les Montréalais ont vaincu les Rangers de New York en demi-finale, quatre parties à une. Ils ont ensuite rendu la monnaie aux Red Wings qui les ont défaits à deux reprises en finale, en 1954 et 1955, chaque fois après la tenue d’un septième match. La saison 1955-56 est marquée par de nombreux changements à Montréal, notamment l’arrivée de l’entraîneur « Toe » Blake et celle des attaquants Henri Richard
et Claude Provost. Parmi les autres joueurs de l’équipe, on retrouve Maurice Richard
, Doug Harvey
, Bernard Geoffrion
, Jacques Plante
et le champion compteur de la Ligue nationale (LNH), Jean Béliveau
. Il s’agissait d’une sixième participation consécutive à la finale pour le Canadien de Montréal. Après avoir dominé le calendrier régulier, les Montréalais ont vaincu les Rangers de New York en demi-finale, quatre parties à une. Ils ont ensuite rendu la monnaie aux Red Wings qui les ont défaits à deux reprises en finale, en 1954 et 1955, chaque fois après la tenue d’un septième match. La saison 1955-56 est marquée par de nombreux changements à Montréal, notamment l’arrivée de l’entraîneur « Toe » Blake et celle des attaquants Henri Richard
et Claude Provost. Parmi les autres joueurs de l’équipe, on retrouve Maurice Richard
, Doug Harvey
, Bernard Geoffrion
, Jacques Plante
et le champion compteur de la Ligue nationale (LNH), Jean Béliveau
. Il s’agissait d’une sixième participation consécutive à la finale pour le Canadien de Montréal. Source : La Presse, 11 avril 1956, p.50.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...