Conquête de la coupe Stanley par le Canadien de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Auparavant, le Canadien avait disposé des Rangers de New York, en quatre parties. En demi-finale, il est venu à bout des Bruins de Boston après six rencontres âprement disputées. Cette conquête de la coupe Stanley est la première pour l’entraîneur recrue Claude Ruel et la quatrième en cinq saisons pour le Tricolore. Une fois de plus, la victoire en finale survient contre les Blues de Saint-Louis de l’entraîneur Scotty Bowman. En plus de vaincre les Blues en quatre joutes consécutives, le Canadien domine nettement ses rivaux, marquant 12 buts et en accordant seulement trois. C’est le jeune défenseur Serge Savard
qui reçoit le trophée Conn-Smythe, remis au meilleur joueur des séries.Auparavant, le Canadien avait disposé des Rangers de New York, en quatre parties. En demi-finale, il est venu à bout des Bruins de Boston après six rencontres âprement disputées. Cette conquête de la coupe Stanley est la première pour l’entraîneur recrue Claude Ruel et la quatrième en cinq saisons pour le Tricolore. Une fois de plus, la victoire en finale survient contre les Blues de Saint-Louis de l’entraîneur Scotty Bowman. En plus de vaincre les Blues en quatre joutes consécutives, le Canadien domine nettement ses rivaux, marquant 12 buts et en accordant seulement trois. C’est le jeune défenseur Serge Savard
qui reçoit le trophée Conn-Smythe, remis au meilleur joueur des séries. Source : Robert A. Styer, The Encyclopedia of Hockey, Cranbury, A.S. Barnes & co., 1970, 376 pages.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...