Conquête de la coupe Stanley par le Canadien de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Avec une récolte de 127 points, le Canadien domine largement le classement des équipes en saison régulière. Lors des séries, il défait les Black Hawks de Chicago, en quatre parties, et les Islanders de New York, en cinq, avant de prendre la mesure des Flyers, champions en titre de la coupe Stanley. Cette victoire marque le début d’une ère victorieuse pour le Canadien qui va remporter la coupe Stanley à chacune des trois prochaines saisons. Parmi les joueurs de la formation montréalaise qui se distinguent, soulignons les noms de Ken Dryden, Guy Lafleur
, Peter Mahovlich et Larry Robinson. Pour l’entraîneur Scotty Bowman, il s’agit d’une deuxième conquête de la coupe Stanley à la barre du Canadien. L’autre est survenue en 1973.Avec une récolte de 127 points, le Canadien domine largement le classement des équipes en saison régulière. Lors des séries, il défait les Black Hawks de Chicago, en quatre parties, et les Islanders de New York, en cinq, avant de prendre la mesure des Flyers, champions en titre de la coupe Stanley. Cette victoire marque le début d’une ère victorieuse pour le Canadien qui va remporter la coupe Stanley à chacune des trois prochaines saisons. Parmi les joueurs de la formation montréalaise qui se distinguent, soulignons les noms de Ken Dryden, Guy Lafleur
, Peter Mahovlich et Larry Robinson. Pour l’entraîneur Scotty Bowman, il s’agit d’une deuxième conquête de la coupe Stanley à la barre du Canadien. L’autre est survenue en 1973. Source : Dan Diamond, Cent ans de coupe Stanley, Montréal, Tormont, 1993, 277 p.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...