Conquête de la coupe Stanley par le Canadien de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Pilotée par Jean Perron, l’édition 1985-86 du Canadien est un mélange de vétérans (Bob Gainey, Larry Robinson) et de jeunes joueurs (Claude Lemieux, Chris Chelios, Stéphane Richer) qui arrive à maturité pendant les séries éliminatoires. L’élimination des Oilers d’Edmonton, champions en titre de la coupe Stanley, aux mains des Flames de Calgary, ouvre la porte aux Montréalais qui comptent sur le brio de leur gardien recrue, Patrick Roy
, pour ramener la coupe à Montréal après une absence de sept ans. C’est d’ailleurs Roy qui remportera le trophée Conn-Smythe, décerné au joueur par excellence des séries.Pilotée par Jean Perron, l’édition 1985-86 du Canadien est un mélange de vétérans (Bob Gainey, Larry Robinson) et de jeunes joueurs (Claude Lemieux, Chris Chelios, Stéphane Richer) qui arrive à maturité pendant les séries éliminatoires. L’élimination des Oilers d’Edmonton, champions en titre de la coupe Stanley, aux mains des Flames de Calgary, ouvre la porte aux Montréalais qui comptent sur le brio de leur gardien recrue, Patrick Roy
, pour ramener la coupe à Montréal après une absence de sept ans. C’est d’ailleurs Roy qui remportera le trophée Conn-Smythe, décerné au joueur par excellence des séries. Source : La Presse, 25 mai 1986, p.1, 3, 34-39. Dan Diamond, Cent ans de coupe Stanley, Montréal, Tormont, 1993, 277 p.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...