Conquête de la coupe Stanley par le Canadien de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Avec une récolte de 129 points, le Canadien domine à nouveau le classement des équipes en saison régulière. Lors des séries, il défait les Red Wings de Détroit, en cinq parties, et les Maple Leafs de Toronto, en quatre, avant de prendre la mesure des Bruins. Lors de la rencontre décisive, Mario Tremblay, un jeune ailier droit de 22 ans, s’illustre en marquant deux buts, dont le filet de la victoire. La saison 1977-78 est une fois de plus couronnée par une série d’honneurs individuels pour le Canadien, dont le trophée Hart, remis au joueur le plus utile (Guy Lafleur
) et le trophée Conn-Smythe, remis au joueur par excellence des séries (Larry Robinson). S’illustrent également pour la troupe de Scotty Bowman le gardien Ken Dryden, les défenseurs Serge Savard et Guy Lapointe ainsi que les attaquants Steve Shutt, Jacques Lemaire et Yvan Cournoyer. Avec une récolte de 129 points, le Canadien domine à nouveau le classement des équipes en saison régulière. Lors des séries, il défait les Red Wings de Détroit, en cinq parties, et les Maple Leafs de Toronto, en quatre, avant de prendre la mesure des Bruins. Lors de la rencontre décisive, Mario Tremblay, un jeune ailier droit de 22 ans, s’illustre en marquant deux buts, dont le filet de la victoire. La saison 1977-78 est une fois de plus couronnée par une série d’honneurs individuels pour le Canadien, dont le trophée Hart, remis au joueur le plus utile (Guy Lafleur
) et le trophée Conn-Smythe, remis au joueur par excellence des séries (Larry Robinson). S’illustrent également pour la troupe de Scotty Bowman le gardien Ken Dryden, les défenseurs Serge Savard et Guy Lapointe ainsi que les attaquants Steve Shutt, Jacques Lemaire et Yvan Cournoyer. Source : La Presse, 26 mai 1978, p.1, B1-B2. Dan Diamond, Cent ans de coupe Stanley, Montréal, Tormont, 1993, 277 p.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...