Conquête de la coupe Vanier par le Rouge et Or de l’Université Laval

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le Rouge et Or connaît une autre saison de rêve en terminant le calendrier régulier de la Ligue universitaire québécoise sans subir une seule défaite. Les hommes de Glen Constantin poursuivent sur leur lancée lors des séries éliminatoires, défaisant successivement les Carabins de l’Université de Montréal, les Stingers de l’Université Concordia ainsi que les Dinos de l’Université de Calgary. En finale canadienne, le Rouge et Or fait face à l’Université Western Ontario. La joute, qui est disputée au stade Ivor Wynne de Hamilton, tourne rapidement à l’avantage des Québécois qui prennent une avance confortable dès la première demie. L’unité offensive, qui est dirigée par le joueur par excellence au pays, le vétéran quart-arrière Benoît Groulx, connaît un après-midi faste. C’est d’ailleurs le receveur de passes Julian Feoli-Gudino qui reçoit le titre de joueur par excellence de la rencontre. Pour sa part, la défensive du Rouge et Or, inspirée par le jeu de l’ailier défensif Marc-Antoine Fortin, contient efficacement les Mustangs. La victoire de 44 à 21 confirme la suprématie de l’Université Laval sur la scène du football universitaire canadien, suprématie qui pourrait bien se poursuivre en 2009 puisque la majorité des membres de l’édition 2008 seront de retour pour au moins une autre année. Le succès des Québécois constitue également un modèle pour les jeunes joueurs de la province qui sont de plus en plus nombreux à pratiquer le football. Le Rouge et Or connaît une autre saison de rêve en terminant le calendrier régulier de la Ligue universitaire québécoise sans subir une seule défaite. Les hommes de Glen Constantin poursuivent sur leur lancée lors des séries éliminatoires, défaisant successivement les Carabins de l’Université de Montréal, les Stingers de l’Université Concordia ainsi que les Dinos de l’Université de Calgary. En finale canadienne, le Rouge et Or fait face à l’Université Western Ontario. La joute, qui est disputée au stade Ivor Wynne de Hamilton, tourne rapidement à l’avantage des Québécois qui prennent une avance confortable dès la première demie. L’unité offensive, qui est dirigée par le joueur par excellence au pays, le vétéran quart-arrière Benoît Groulx, connaît un après-midi faste. C’est d’ailleurs le receveur de passes Julian Feoli-Gudino qui reçoit le titre de joueur par excellence de la rencontre. Pour sa part, la défensive du Rouge et Or, inspirée par le jeu de l’ailier défensif Marc-Antoine Fortin, contient efficacement les Mustangs. La victoire de 44 à 21 confirme la suprématie de l’Université Laval sur la scène du football universitaire canadien, suprématie qui pourrait bien se poursuivre en 2009 puisque la majorité des membres de l’édition 2008 seront de retour pour au moins une autre année. Le succès des Québécois constitue également un modèle pour les jeunes joueurs de la province qui sont de plus en plus nombreux à pratiquer le football. Source : Le Soleil, 23 novembre 2008, p. 1-12. La Presse, 23 novembre 2008, cahier Sport, p. 6.
http://www.radio-canada.ca/sports/football/2008/11/22/001-coupevanier-samedi.shtml

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...