Conquête de la coupe Vanier par les Redmen de l’Université McGill

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

La partie, qui se déroule à Toronto devant 14 326 spectateurs, est entièrement à l’avantage de McGill. Après avoir tiré de l’arrière 3-0, les Redmen marquent en effet 17 points sans réplique avant de dominer complètement leurs rivaux (30-8) en deuxième demie. Les demis Michael Soles, avec deux touchés, et Gerry Ifill, avec trois touchés, sont les vedettes offensives des nouveaux champions, alors que Floyd Salazar reçoit le titre de joueur défensif par excellence de la rencontre. La victoire est à ce point nette que Soles déclarera après la rencontre : « J’ai été surpris par la facilité avec laquelle je pouvais courir. » Cette conquête de la coupe Vanier est la première pour une université québécoise depuis que le trophée est à l’enjeu, en 1965. La partie, qui se déroule à Toronto devant 14 326 spectateurs, est entièrement à l’avantage de McGill. Après avoir tiré de l’arrière 3-0, les Redmen marquent en effet 17 points sans réplique avant de dominer complètement leurs rivaux (30-8) en deuxième demie. Les demis Michael Soles, avec deux touchés, et Gerry Ifill, avec trois touchés, sont les vedettes offensives des nouveaux champions, alors que Floyd Salazar reçoit le titre de joueur défensif par excellence de la rencontre. La victoire est à ce point nette que Soles déclarera après la rencontre : « J’ai été surpris par la facilité avec laquelle je pouvais courir. » Cette conquête de la coupe Vanier est la première pour une université québécoise depuis que le trophée est à l’enjeu, en 1965. Source : La Presse, 22 novembre 1987, p.11 et 22.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...