Conquête du championnat mondial de hockey junior par le Canada

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Après cinq conquêtes du titre mondial junior entre 2005 et 2009, l’équipe canadienne est évincée de la plus haute marche du podium. Entre 2012 et 2014 elle ne prend même pas part à la finale. Cette séquence, conjuguée au fait que le championnat de 2014-2015 se déroule à Montréal et Toronto, ajoute de la pression sur les épaules des Canadiens et de leur entraîneur, Benoit Groulx des Olympiques de Gatineau. Ils répondent bien pendant la ronde préliminaire, remportant quatre victoires en n’allouant que quatre buts, au total, à leurs rivaux. Leur élan se poursuit en ronde éliminatoire, alors qu’ils défont successivement le Danemark, 8 à 0, et la Slovaquie, 5 à 1. La finale oppose les Canadiens à leurs éternels adversaires, les Russes. Ceux-ci ont 13 médailles d’or, incluant la période soviétique, contre 15 pour les Canadiens qui jouent devant leurs partisans, au Centre Air Canada de Toronto. Les locaux prennent les devants 5 à 1 en deuxième période, mais les Russes marquent ensuite trois buts sans réplique pendant le même engagement. Le troisième vingt est chaudement contesté, mais aucune équipe ne parvient à s’inscrire au pointage. Vainqueurs 5 à 4, les Canadiens alignent trois des leurs - Max Domi, Connor McDavid, Sam Reinhart - sur l’équipe d’étoiles du tournoi. En plus de l’entraîneur Groulx, quatre joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec ont leur mot à dire dans cette conquête : le gardien Zachary Fucale, le défenseur Samuel Morin et les attaquants Anthony Duclair et Frédérik Gauthier. Même si les assistances n’ont pas été à la hauteur des attentes des organisateurs, le championnat du monde junior sera de retour au Canada en 2017. Toronto et Montréal seront de nouveau les villes hôtesses. Après cinq conquêtes du titre mondial junior entre 2005 et 2009, l’équipe canadienne est évincée de la plus haute marche du podium. Entre 2012 et 2014 elle ne prend même pas part à la finale. Cette séquence, conjuguée au fait que le championnat de 2014-2015 se déroule à Montréal et Toronto, ajoute de la pression sur les épaules des Canadiens et de leur entraîneur, Benoit Groulx des Olympiques de Gatineau. Ils répondent bien pendant la ronde préliminaire, remportant quatre victoires en n’allouant que quatre buts, au total, à leurs rivaux. Leur élan se poursuit en ronde éliminatoire, alors qu’ils défont successivement le Danemark, 8 à 0, et la Slovaquie, 5 à 1. La finale oppose les Canadiens à leurs éternels adversaires, les Russes. Ceux-ci ont 13 médailles d’or, incluant la période soviétique, contre 15 pour les Canadiens qui jouent devant leurs partisans, au Centre Air Canada de Toronto. Les locaux prennent les devants 5 à 1 en deuxième période, mais les Russes marquent ensuite trois buts sans réplique pendant le même engagement. Le troisième vingt est chaudement contesté, mais aucune équipe ne parvient à s’inscrire au pointage. Vainqueurs 5 à 4, les Canadiens alignent trois des leurs - Max Domi, Connor McDavid, Sam Reinhart - sur l’équipe d’étoiles du tournoi. En plus de l’entraîneur Groulx, quatre joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec ont leur mot à dire dans cette conquête : le gardien Zachary Fucale, le défenseur Samuel Morin et les attaquants Anthony Duclair et Frédérik Gauthier. Même si les assistances n’ont pas été à la hauteur des attentes des organisateurs, le championnat du monde junior sera de retour au Canada en 2017. Toronto et Montréal seront de nouveau les villes hôtesses. Source : http://www.lapresse.ca/sports/hockey-junior/mondial-junior/201501/05/01-4832746-le-canada-remporte-lor.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_sports_257_accueil_POS3  ;
http://www.rds.ca/hockey/iihf-mondial-junior  ;
http://www.hockeycanada.ca/fr-ca/team-canada/men/junior/2015

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...