Construire un récit cartographique. Théâtre à Montréal, 1825-1930

, par Beaulieu, Marion

Le mardi 27 mars 2018 s’est tenue la conférence « Raconter l’histoire du théâtre à Montréal avec Story Maps », présentée par Danielle Léger, bibliothécaire responsable des collections d’affiches et de programmes de spectacle à Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), et Arianne Parent-Touchette, bibliothécaire. Cette conférence s’inscrit dans les événements annuels du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal (LHPM), qui permettent la mise en valeur et la diffusion des recherches menées par le Laboratoire et ses partenaires. Elle coïncidait également avec la Journée mondiale du théâtre.

C’est devant un public venant de plusieurs horizons, de la recherche en histoire du théâtre, des bibliothèques, des archives et des technologies de l’information (TI), que les conférencières ont présenté le projet Théâtre à Montréal, 1825-1930 dont les résultats ont été diffusés au moyen des plateformes HistoryPin et Story Maps.

Théâtre à Montréal, 1825-1930 est né de la volonté de BAnQ de réaliser un projet d’histoire appliquée, avec le Web et les plateformes libres comme vecteurs de diffusion. Menée en collaboration avec le Laboratoire, cette recherche s’intéresse à l’histoire du théâtre dans la métropole en portant une attention particulière à sa dimension spatiale. Elle témoigne de la richesse des collections de BAnQ sur le sujet du théâtre à Montréal, mises en valeur par deux plateformes de cartographie interactive. Elle a aussi permis une convergence entre bibliothèque et archives, ainsi qu’entre des collections et des supports variés.

En première partie de l’exposé, Danielle Léger a présenté le contexte du projet, sa mise en place ainsi que la collaboration avec le LHPM, dans le cadre du Partenariat de recherche , plaque tournante des échanges financé par le CRSH. L’intention première était de mettre en valeur le rôle-clé de Montréal en tant que cité du spectacle, de 1825 (inauguration du premier Théâtre Royal) au début de la crise économique des années 1930, par un sujet patrimonial important et disposant d’un réseau étendu : le théâtre. Le projet visait aussi à donner une représentation décloisonnée du milieu théâtral, accessible à tous les publics. Amorcé en septembre 2015, le travail s’est effectué en cinq phases avec, notamment, le repérage dans les fonds et collections, la sélection et l’analyse des résultats, la rédaction et révision de notices, et enfin, la mise en ligne des données dans HistoryPin ainsi que dans Story Maps. Au printemps 2018, les contenus récents sont en cours d’intégration sur les plateformes Web. Danielle Léger a insisté sur le partenariat qui était au cœur du projet : apport de stagiaires des programmes de bibliothéconomie de l’Université de Montréal et de McGill, contribution de Joanne Burgess, directrice du Laboratoire, à la validation des contenus et à la supervision des adjointes de recherche qui ont travaillé environ 700 heures à la recherche et à l’analyse, et expertise numérique de Léon Robichaud de l’Université de Sherbrooke, codirecteur du Laboratoire. Elle a également précisé que les collections numérisées de BAnQ ont été mises à profit, de même que les collections de programmes de spectacles. Les documents publiés de la Bibliothèque nationale représentent 75% de la documentation qui supporte le récit cartographique, alors que 25% de cette dernière provient des fonds d’archives de BAnQ.

En deuxième partie de l’exposé, Arianne Parent-Touchette a présenté les aspects techniques entourant la manipulation d’HistoryPin et de Story Maps pour la diffusion des résultats de recherche. Dans le cadre d’une première phase du travail, une sélection de capsules principales a d’abord été mise en ligne via HistoryPin mais le nombre limité de données pouvant être diffusées a poussé les responsables du projet à chercher une autre plateforme libre pour leur mise en valeur. Leur choix s’est arrêté sur l’application Story Maps. Lors de son intervention, Arianne Parent-Touchette a abordé les enjeux et les difficultés entourant la mise en ligne d’images et de textes sur l ces deux plateformes en accordant une attention particulière à Story Maps. Cette dernière permet l’intégration des résultats concernant les 31 lieux de théâtre documentés dans le cadre du projet. À ces pastilles portant sur des lieux, s’ajoutent des capsules complémentaires traitant de personnages, d’événements, de commerces associés aux espaces. Ainsi, l’application offre deux niveaux de lecture. D’une part, l’ensemble des lieux est présenté par l’entremise d’une cartographie globale, qui peut être consultée sous forme de carte ou de parcours. D’autre part, chaque lieu peut être exploré par le biais de capsules complémentaires. Le projet a permis de documenter 41 théâtres, avec 200 capsules principales et secondaires illustrées. Le Théâtre National comprend, par exemple, deux capsules principales et 20 capsules secondaires !

Le public a posé de nombreuses questions à l’issue de la présentation. Les discussions ont été animées par Danielle Léger, Arianne Parent-Touchette ainsi que Joanne Burgess. Le Laboratoire remercie chaleureusement les deux présentatrices !

The post Construire un récit cartographique. Théâtre à Montréal, 1825-1930 appeared first on Laboratoire d'histoire et de patrimoine de Montréal.

Voir en ligne : https://lhpm.uqam.ca/nouvelle/const...