Coucher de soleil à Sainte-Agathe-des-Monts

, par Jean Provencher

Une lectrice de La Patrie est fort heureuse. Elle revient chez elle, après avoir été témoin d’un coucher de soleil magnifique. Émue, elle décide de coucher son lyrisme sur papier et de le faire parvenir au journal. Le quotidien montréalais publie son texte le 18 avril 1908. Il était cinq heures passées, je sortais de […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2015/04/1...