Création d’une Commission royale d’enquête sur la concentration du pouvoir corporatif

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

La Commission Bryce, du nom de celui qui la préside, R.B. Bryce, un spécialiste des questions économiques, est formée à la suite de l’offre d’achat d’Argus Corporation déposée par Power Corporation. Les données recueillies permettront d’éclairer les élus sur la pertinence d’élaborer une législation pour protéger les Canadiens contre le phénomène de la concentration. Dans son rapport, la Commission conclura toutefois « qu’aucune modification radicale des lois qui régissent l’activité des entreprises n’est actuellement nécessaire pour protéger l’intérêt public. » La Commission Bryce, du nom de celui qui la préside, R.B. Bryce, un spécialiste des questions économiques, est formée à la suite de l’offre d’achat d’Argus Corporation déposée par Power Corporation. Les données recueillies permettront d’éclairer les élus sur la pertinence d’élaborer une législation pour protéger les Canadiens contre le phénomène de la concentration. Dans son rapport, la Commission conclura toutefois « qu’aucune modification radicale des lois qui régissent l’activité des entreprises n’est actuellement nécessaire pour protéger l’intérêt public. » Source : Les Affaires, 28 avril 1975, p.1 et 27.

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...