Création d’une école des sciences sociales et politiques

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Rompant avec le conservatisme de la société québécoise, les idées modernes véhiculées par cette nouvelle école susciteront parfois la polémique. Ses enseignements, et plusieurs de ses diplômés, joueront néanmoins un rôle de premier plan dans l’élaboration des réformes sociales qui seront adoptées lors de la Révolution tranquille.Rompant avec le conservatisme de la société québécoise, les idées modernes véhiculées par cette nouvelle école susciteront parfois la polémique. Ses enseignements, et plusieurs de ses diplômés, joueront néanmoins un rôle de premier plan dans l’élaboration des réformes sociales qui seront adoptées lors de la Révolution tranquille. Source : L’Encyclopédie du Canada : édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.1406-1407.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...