Création des Archives de folklore de l’Université Laval

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Au cours des années, des documents sonores, manuscrits et imprimés en provenance des populations francophones du Québec, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Île-du-Prince-Édouard, de l’Ontario, du Manitoba, de la Louisiane et de la Nouvelle-Angleterre y seront conservés. Les recherches de Marius Barbeau, dont Lacourcière fut l’un des disciples, sont indissociables des fondements de ce centre.Au cours des années, des documents sonores, manuscrits et imprimés en provenance des populations francophones du Québec, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Île-du-Prince-Édouard, de l’Ontario, du Manitoba, de la Louisiane et de la Nouvelle-Angleterre y seront conservés. Les recherches de Marius Barbeau, dont Lacourcière fut l’un des disciples, sont indissociables des fondements de ce centre. Source : Recherche effectuée dans le cadre du projet « Données sur l’histoire de la création musicale au Québec, 1940-2000 (chronologie et bibliographie) », un projet subventionné par le FCAR. Helmut Kalmann, Gilles Potvin et Kenneth Winters, dir., Encyclopédie de la musique du Canada, deuxième édition, Montréal, Fides, 1993 (1982), p. 109-110, 222 à 224, 1816.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...