Dans la série « Là où me mènent mes ânes » (12) Premier de deux billets

, par Jean Provencher

L’âne dans l’histoire ancienne. Le long des pistes, des chemins rocailleux, chargé comme un animal ne l’a jamais été, l’âne chemine. On le rencontre partout. On le bat, on le méprise parce qu’il n’a pas la noblesse du cheval. De lui, qui plus que tout autre bête meurt à la tâche, on fait le symbole […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2016/10/2...