De l’origine d’une collection, Wilfrid Richard et les siens, sculpteurs animaliers

Bernard Genest
En 2014, Bernard Genest cédait au Musée de la civilisation du Québec une collection de sculptures animalières provenant pour une bonne part de Wilfrid Richard (1894-1994), l’un des maîtres de l’art populaire au Québec. Dans son article, l’auteur fait un retour sur les circonstances de sa rencontre avec l’artiste et sur ce qui l’a amené à entreprendre sa démarche de collectionnement. Persuadé qu’il était en présence d’artefacts qui allaient échapper au patrimoine québécois, il entama au début des années 1970 un long processus d’enquête. Au fil du temps, il allait réaliser que Wilfrid Richard était le maillon d’une chaîne de transmission d’une tradition s’étalant sur quatre générations. L’auteur dresse un portrait sommaire des membres de la famille qui, à travers une production distinctive mais dont la filiation est évidente, ont contribué à la construction d’un corpus reconnu par la Commission canadienne d’examen des exportations des biens culturels comme d’intérêt exceptionnel et d’importance nationale. Aux yeux du collectionneur, les oeuvres ainsi rassemblées devaient revenir à la population plutôt que d’être dispersées à travers le Québec, le Canada ou les États-Unis.

Voir en ligne : http://www.erudit.org/fr/revues/rab...