Débat télévisé entre les chefs des deux principales formations politiques du Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Il s’agit du premier débat de ce genre entre deux chefs de formations québécoises depuis l’affrontement télévisé entre Jean Lesage
et Daniel Johnsonen 1962 (Robert Bourassa
et Jacques Parizeau
s’étaient affrontés en 1993, mais pour débattre de l’Accord de Charlottetown). Le modérateur est Jacques Moisan et les journalistes chargée d’interroger les chefs Stéphan Bureau, Jean-François Lépine et Anne-Marie Dussault. Les observateurs s’entendent généralement pour reconnaître que les échanges plutôt techniques entre les deux hommes ne leur ont pas permis d’influencer de façon significative l’allure de la campagne. Le chef de l’Action démocratique du Québec, Mario Dumont, manifeste pour sa part sa déception de ne pas avoir été invité à prendre part au débat.Il s’agit du premier débat de ce genre entre deux chefs de formations québécoises depuis l’affrontement télévisé entre Jean Lesage
et Daniel Johnsonen 1962 (Robert Bourassa
et Jacques Parizeau
s’étaient affrontés en 1993, mais pour débattre de l’Accord de Charlottetown). Le modérateur est Jacques Moisan et les journalistes chargée d’interroger les chefs Stéphan Bureau, Jean-François Lépine et Anne-Marie Dussault. Les observateurs s’entendent généralement pour reconnaître que les échanges plutôt techniques entre les deux hommes ne leur ont pas permis d’influencer de façon significative l’allure de la campagne. Le chef de l’Action démocratique du Québec, Mario Dumont, manifeste pour sa part sa déception de ne pas avoir été invité à prendre part au débat. Source : Le Devoir, 30 août 1994, p.A1. La Presse, 30 août 1994, p.1 et A2.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...