Début d’une deuxième Conférence internationale à Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Contrairement à la grande conférence de l’année précédente, la deuxième rencontre entre Roosevelt et Churchill se fait avec beaucoup d’éclat. Banquets, fanfares et journalistes font de cet événement un extraordinaire coup de publicité. Le but de la conférence est d’organiser la prochaine opération de la guerre, celle du Pacifique. Bien qu’invité à la conférence, le leader soviétique Joseph Staline ne pourra se déplacer à Québec pour participer aux discussions avec Roosevelt et Churchill.Contrairement à la grande conférence de l’année précédente, la deuxième rencontre entre Roosevelt et Churchill se fait avec beaucoup d’éclat. Banquets, fanfares et journalistes font de cet événement un extraordinaire coup de publicité. Le but de la conférence est d’organiser la prochaine opération de la guerre, celle du Pacifique. Bien qu’invité à la conférence, le leader soviétique Joseph Staline ne pourra se déplacer à Québec pour participer aux discussions avec Roosevelt et Churchill. Source : Bernard Saint-Aubin, King et son époque, Coll. « Jadis et naguère », Montréal, La Presse, 1982, 409 pages.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...