Début de l’enquête Coderre

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Cette enquête fait suite à un attentat contre un camion blindé, survenu le 1er avril 1924. Des arrrestations effectuées auraient en effet mené à l’inculpation de policiers et d’anciens policiers de Montréal, une nouvelle qui soulève la controverse. Lors de l’enquête, la comparution du recorder Amédée Geoffrion s’avère particuluièrement intéressante. Celui-ci révèle en effet qu’il est responsable du « Red Light District » et qu’il n’impose que de légères amendes aux prostituées et tenanciers de bordels.Cette enquête fait suite à un attentat contre un camion blindé, survenu le 1er avril 1924. Des arrrestations effectuées auraient en effet mené à l’inculpation de policiers et d’anciens policiers de Montréal, une nouvelle qui soulève la controverse. Lors de l’enquête, la comparution du recorder Amédée Geoffrion s’avère particuluièrement intéressante. Celui-ci révèle en effet qu’il est responsable du « Red Light District » et qu’il n’impose que de légères amendes aux prostituées et tenanciers de bordels. Source : Claude V. Marsolais, Histoire des maires de Montréal, Montréal, VLB Éditeur, 1993, p.225-226.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...