Début de la Crise d’Oka

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

La tension monte et, le 11 juillet, la Sûreté du Québec attaquera le barrage. Un témoin de l’évènement, Debbie Étienne, raconte : « Les bulldozers s’en venaient, puis des hommes enjambaient les obstacles, puis tac, tac, tac, on entendait les balles soulever les feuilles. On voyait le sable qui sautait, puis des gens qui se jetaient par terre. Je me suis mise à couvert, des gens criaient, demandaient si quelqu’un avait été touché. » Plusieurs coups de feu seront tirés au cours de l’assaut qui entraînera la mort du caporal Marcel Lemay. À la suite de ces événements qui feront la une des journaux, des négociations seront entreprises entre le gouvernement provincial et les autorités de la réserve de Kanesatake. Leur embourbement, et la venue éventuelle de l’armée pour tenter de solutionner l’impasse, constitueront des moments importants de cette « crise d’Oka » dont la phase la plus aigüe ne prendra fin qu’en septembre, avec la levée des barricades. La tension monte et, le 11 juillet, la Sûreté du Québec attaquera le barrage. Un témoin de l’évènement, Debbie Étienne, raconte : « Les bulldozers s’en venaient, puis des hommes enjambaient les obstacles, puis tac, tac, tac, on entendait les balles soulever les feuilles. On voyait le sable qui sautait, puis des gens qui se jetaient par terre. Je me suis mise à couvert, des gens criaient, demandaient si quelqu’un avait été touché. » Plusieurs coups de feu seront tirés au cours de l’assaut qui entraînera la mort du caporal Marcel Lemay. À la suite de ces événements qui feront la une des journaux, des négociations seront entreprises entre le gouvernement provincial et les autorités de la réserve de Kanesatake. Leur embourbement, et la venue éventuelle de l’armée pour tenter de solutionner l’impasse, constitueront des moments importants de cette « crise d’Oka » dont la phase la plus aigüe ne prendra fin qu’en septembre, avec la levée des barricades. Source : La Presse, 2 mai 1990, p.A4, 8 mai 1990, p.A2, 12 juillet 1990, p.A1, A3-A4. (citation extraite de) Don Gilmour, Achille Michaud, Pierre Turgeon, Le Canada : une histoire populaire de la Confédération à nos jours, Saint-Laurent, Fides, 2001, p.317-319.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...