Début de la première Semaine mondiale de la musique

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Organisés par la communicatrice Maryvonne Kendergi, la majorité des concerts sont radiodiffusés sur les ondes de la Société Radio-Canada et de Radio Canada International. Ils sont présentés au Saint Lawrence Centre de Toronto, au Centre national des arts, à Ottawa, à la salle de concert Pollack de l’Université McGill, à Montréal, à la Place des Arts de Montréal et au Grand Théâtre de Québec. De nombreux artistes et ensembles canadiens de même que quelques artistes étrangers s’y produisent. Plusieurs oeuvres y sont créées comme « chants d’amour » de Serge Garant et « Icons » de Bengt Hambraeus. La Semaine mondiale de la musique se terminera le 5 octobre 1975.Organisés par la communicatrice Maryvonne Kendergi, la majorité des concerts sont radiodiffusés sur les ondes de la Société Radio-Canada et de Radio Canada International. Ils sont présentés au Saint Lawrence Centre de Toronto, au Centre national des arts, à Ottawa, à la salle de concert Pollack de l’Université McGill, à Montréal, à la Place des Arts de Montréal et au Grand Théâtre de Québec. De nombreux artistes et ensembles canadiens de même que quelques artistes étrangers s’y produisent. Plusieurs oeuvres y sont créées comme « chants d’amour » de Serge Garant et « Icons » de Bengt Hambraeus. La Semaine mondiale de la musique se terminera le 5 octobre 1975. Source : Recherche effectuée dans le cadre du projet « Données sur l’histoire de la création musicale au Québec, 1940-2000 (chronologie et bibliographie) », un projet subventionné par le FCAR. Louise Bail Milot, « Musialogue : Maryvonne Kendergi », Les Cahiers de l’ARMuQ, no 5, mai 1985, p.52.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...