Début de la visite au Québec du ministre français des Affaires culturelles, André Malraux

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le passage de ce prestigieux homme de lettres suscite beaucoup d’intérêt. Après un bref séjour à Ottawa, Malraux revient au Québec où il participe à plusieurs cérémonies protocolaires, inaugurant notamment une exposition d’artistes français au musée des Beaux-Arts. Il prononce également de nombreux discours. Sans vouloir s’ingérer dans les affaires internes du pays, l’écrivain ne peut s’empêcher de relever l’attachement particulier de son pays pour les francophones : « la France n’a de regrets qu’à l’égard du Canada français. » À une autre occasion, il déclare : « Je ne vous dirai pas ce que la France peut faire pour vous, mais bien plutôt ce que la France attend de vous. » André Malraux quitte le Québec le 15 octobre, peu de temps après avoir accordé une dernière conférence de presse à l’hôtel Windsor. Sa visite illustre bien le nouveau virage pris par les relations Québec-France depuis l’avènement au pouvoir du gouvernement libéral de Jean Lesage.Le passage de ce prestigieux homme de lettres suscite beaucoup d’intérêt. Après un bref séjour à Ottawa, Malraux revient au Québec où il participe à plusieurs cérémonies protocolaires, inaugurant notamment une exposition d’artistes français au musée des Beaux-Arts. Il prononce également de nombreux discours. Sans vouloir s’ingérer dans les affaires internes du pays, l’écrivain ne peut s’empêcher de relever l’attachement particulier de son pays pour les francophones : « la France n’a de regrets qu’à l’égard du Canada français. » À une autre occasion, il déclare : « Je ne vous dirai pas ce que la France peut faire pour vous, mais bien plutôt ce que la France attend de vous. » André Malraux quitte le Québec le 15 octobre, peu de temps après avoir accordé une dernière conférence de presse à l’hôtel Windsor. Sa visite illustre bien le nouveau virage pris par les relations Québec-France depuis l’avènement au pouvoir du gouvernement libéral de Jean Lesage. Source : Le Devoir, 7 octobre 1963, p.6, 9 octobre 1963, p.1, 14 octobre 1963, p.12 et 16 octobre 1963, p.1 et 12. La Presse, 8 octobre 1963, p.2.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...