Décès d’un facteur d’orgues québécois dont nous avons complètement perdu la trace

, par Jean Provencher

Le premier pour ainsi dire de nos compatriotes qui ait étudié et se soit livré à la construction des orgues d’églises, M. Pierre Beaudois [ou peut-être Pierre Beaudoin] est mort vendredi dernier à l’hospice St-Joseph de la Délivrance, à Lévis. Le défunt était autrefois cultivateur à St-Henri de Lauzon et il apprit son art aux […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/11/1...