Décès de Vito Rizzuto

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Natif de Sicile, en Italie, Rizzuto arrive au Québec alors qu’il n’est qu’un enfant, au cours des années 1950. Pendant les années 1980, son père Nicolo (Nick) et la famille Rizzuto s’imposent au sein du monde interlope montréalais. Le relais à Vito s’effectue au cours des années 1990, mais celui-ci est extradé aux États-Unis en 2006. Il y purge une peine de plusieurs années pour son rôle dans les meurtres, en 1981, de membres du clan Bonnano, une influente famille mafieuse new-yorkaise. En son absence, la scène criminelle québécoise s’agite. L’opération Colisée de la Gendarmerie royale du Canada secoue la mafia alors que le clan Rizzuto est affecté par l’assassinat de Nick jr, le fils de Vito, en 2009, et celui de Nicolo, abattu l’année suivante. Le retour au Québec de Vito, en 2012, suscite de nombreuses spéculations relativement à sa mainmise sur le monde du crime organisé. Celui-ci semble toutefois avoir les guides bien en main lorsqu’il décède, en décembre 2013, de causes naturelles. Cette mort relance aussitôt le débat sur la situation de la mafia au Québec, une équation à plusieurs variables qui inclut, en plus des Siciliens, les Calabrais, les bandes de motards ainsi que les gangs de rue. Natif de Sicile, en Italie, Rizzuto arrive au Québec alors qu’il n’est qu’un enfant, au cours des années 1950. Pendant les années 1980, son père Nicolo (Nick) et la famille Rizzuto s’imposent au sein du monde interlope montréalais. Le relais à Vito s’effectue au cours des années 1990, mais celui-ci est extradé aux États-Unis en 2006. Il y purge une peine de plusieurs années pour son rôle dans les meurtres, en 1981, de membres du clan Bonnano, une influente famille mafieuse new-yorkaise. En son absence, la scène criminelle québécoise s’agite. L’opération Colisée de la Gendarmerie royale du Canada secoue la mafia alors que le clan Rizzuto est affecté par l’assassinat de Nick jr, le fils de Vito, en 2009, et celui de Nicolo, abattu l’année suivante. Le retour au Québec de Vito, en 2012, suscite de nombreuses spéculations relativement à sa mainmise sur le monde du crime organisé. Celui-ci semble toutefois avoir les guides bien en main lorsqu’il décède, en décembre 2013, de causes naturelles. Cette mort relance aussitôt le débat sur la situation de la mafia au Québec, une équation à plusieurs variables qui inclut, en plus des Siciliens, les Calabrais, les bandes de motards ainsi que les gangs de rue. Source : http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/justice-et-faits-divers/201312/23/01-4723553-le-parrain-de-la-mafia-vito-rizzuto-est-mort.php  ;
http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2013/12/23/003-rizzuto-vito-mort-hopital-montreal.shtml

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...