Décès de la journaliste Judith Jasmin

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

À travers ses reportages, Judith Jamsin permet aux Québécois de découvrir le monde et des phénomènes tels que les guerres, la famine, le racisme, etc. De 1966 à 1970, elle est correspondante aux Nations Unies, puis à Washington. De retour au Québec, se sachant condamnée par la maladie, elle accepte un poste d’animatrice à l’émission d’information « Format 60 » à Radio-Canada.À travers ses reportages, Judith Jamsin permet aux Québécois de découvrir le monde et des phénomènes tels que les guerres, la famine, le racisme, etc. De 1966 à 1970, elle est correspondante aux Nations Unies, puis à Washington. De retour au Québec, se sachant condamnée par la maladie, elle accepte un poste d’animatrice à l’émission d’information « Format 60 » à Radio-Canada. Source : Simonne Monet-Chartrand, Pionnières québécoises et regroupements de femmes d’hier à aujourd’hui, Montréal, éd. du remue-ménage, 1990, p.349-351. L’Encyclopédie du Canada : édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.1309.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...