Décès de la souveraine britannique, Victoria 1ère

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Cette nouvelle fait rapidement le tour de l’Empire britannique, Victoria 1ère étant également souveraine du Canada, de l’Irlande et impératrice des Indes. Les nombreux hommages qui proviennent des chefs d’État du monde entier tapissent les pages de tous les journaux canadiens, de langue française comme de langue anglaise. Victoria avait succédé à son oncle Guillaume IV en 1837. Son règne coïncide avec les années de grandeur de la Grande-Bretagne, une période de 60 ans qui entrera dans l’histoire comme l’ère « victorienne ». Beaucoup de cérémonies sont organisées au Canada pou rendre hommage à la souveraine disparue et souhaiter bonne chance à celui qui lui succédera, le futur Edouard VII.Cette nouvelle fait rapidement le tour de l’Empire britannique, Victoria 1ère étant également souveraine du Canada, de l’Irlande et impératrice des Indes. Les nombreux hommages qui proviennent des chefs d’État du monde entier tapissent les pages de tous les journaux canadiens, de langue française comme de langue anglaise. Victoria avait succédé à son oncle Guillaume IV en 1837. Son règne coïncide avec les années de grandeur de la Grande-Bretagne, une période de 60 ans qui entrera dans l’histoire comme l’ère « victorienne ». Beaucoup de cérémonies sont organisées au Canada pou rendre hommage à la souveraine disparue et souhaiter bonne chance à celui qui lui succédera, le futur Edouard VII. Source : La Presse, 22 janvier 1901, p.1, 23 janvier 1901, p.1-7.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...