Décès du cardinal Louis-Nazaire Bégin, archevêque de Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Ils sont plus de 12 000 à venir rendre un dernier hommage à Mgr Bégin. La dépouille repose d’abord en chapelle ardente à la chapelle du palais cardinalice avant d’être transportée à la Basilique. De nombreuses personnalités envoient des témoignages de sympathie dont le lieutenant-gouverneur de la province, Narcisse Pérodeau, qui rend ce dernier hommage au cardinal : « Tout notre pays, je puis bien le dire, pleure la mort du Cardinal Bégin. Ses qualités si remarquables de bonté, de tact, de mesure, en firent un homme admiré par tous ceux qui eurent le privilège d’entrer en contact avec lui, particulièrement les représentants de l’autorité civile, de quelque croyance qu’ils fussent ». C’est Paul-Eugène Roy qui succédera à Bégin à la tête de l’archidiocèse de Québec.Ils sont plus de 12 000 à venir rendre un dernier hommage à Mgr Bégin. La dépouille repose d’abord en chapelle ardente à la chapelle du palais cardinalice avant d’être transportée à la Basilique. De nombreuses personnalités envoient des témoignages de sympathie dont le lieutenant-gouverneur de la province, Narcisse Pérodeau, qui rend ce dernier hommage au cardinal : « Tout notre pays, je puis bien le dire, pleure la mort du Cardinal Bégin. Ses qualités si remarquables de bonté, de tact, de mesure, en firent un homme admiré par tous ceux qui eurent le privilège d’entrer en contact avec lui, particulièrement les représentants de l’autorité civile, de quelque croyance qu’ils fussent ». C’est Paul-Eugène Roy qui succédera à Bégin à la tête de l’archidiocèse de Québec. Source : La Presse, 20 juillet 1925, p.3 et 19.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...