Déclenchement d&#8217 ;un incendie dans le métro de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Comme le raconte un témoin de l&#8217 ;incident, Jeannine Brissette, une explosion survenue entre les stations Beaubien et Rosemont avait forcé une première interruption : « Entre chaque détonation, les wagons ont ralenti mais ont continué quand même à rouler. Puis il y a eu l&#8217 ;arrêt final. » Une fois reparti, le métro s&#8217 ;immobilise en effet entre les stations Rosemont et Laurier, conséquence de l&#8217 ;éclatement des pneus. Un incendie se déclare mais, heureusement, l&#8217 ;évacuation des passagers se fait dans l&#8217 ;ordre. Il faudra presque trois heures à la centaine de pompiers dépêchés sur les lieux pour éteindre complètement le feu qui ravage neuf wagons. La ligne sera fermée pendant plusieurs jours et le bilan fera état du peu d&#8217 ;amélioration apporté à la sécurité depuis un autre incident survenu dans le métro en décembre 1971. De l&#8217 ;avis de certains témoins, il a fallu beaucoup de chance pour que cet incident ne dégénère en tragédie.Comme le raconte un témoin de l&#8217 ;incident, Jeannine Brissette, une explosion survenue entre les stations Beaubien et Rosemont avait forcé une première interruption : « Entre chaque détonation, les wagons ont ralenti mais ont continué quand même à rouler. Puis il y a eu l&#8217 ;arrêt final. » Une fois reparti, le métro s&#8217 ;immobilise en effet entre les stations Rosemont et Laurier, conséquence de l&#8217 ;éclatement des pneus. Un incendie se déclare mais, heureusement, l&#8217 ;évacuation des passagers se fait dans l&#8217 ;ordre. Il faudra presque trois heures à la centaine de pompiers dépêchés sur les lieux pour éteindre complètement le feu qui ravage neuf wagons. La ligne sera fermée pendant plusieurs jours et le bilan fera état du peu d&#8217 ;amélioration apporté à la sécurité depuis un autre incident survenu dans le métro en décembre 1971. De l&#8217 ;avis de certains témoins, il a fallu beaucoup de chance pour que cet incident ne dégénère en tragédie. Source : Le Devoir, 24 janvier 1974, p.1-3. La Presse, 24 janvier 1974, p., A3 et A6 ; 25 janvier 1974, p.1 et A6.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...