Déclenchement d’une grève à l’usine Alcan de Shawinigan

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Troisième conflit d’importance en cinq ans au Québec après la grève du textile, en 1947, et celle de l’amiante, en 1949, l’arrêt de travail à l’Alcan sera marqué par le durcissement des positions patronales alors que la compagnie refuse au syndicat un droit de regard sur les changements qui concernent la répartition des tâches. En effet, le syndicat revendique une forme de cogestion, ce qui irrite l’Alcan qui refuse toute ingérence syndicale dans la gestion de son entreprise.Troisième conflit d’importance en cinq ans au Québec après la grève du textile, en 1947, et celle de l’amiante, en 1949, l’arrêt de travail à l’Alcan sera marqué par le durcissement des positions patronales alors que la compagnie refuse au syndicat un droit de regard sur les changements qui concernent la répartition des tâches. En effet, le syndicat revendique une forme de cogestion, ce qui irrite l’Alcan qui refuse toute ingérence syndicale dans la gestion de son entreprise. Source : Centrale de l’enseignement du Québec-Confédération des syndicats nationaux, Histoire du mouvement ouvrier au Québec : 150 ans de luttes, CEQ-CSN, 1984, p.188.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...