Déclenchement d’une grève par les employés de l’Hydro-Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Cet arrêt de travail devrait, selon le porte parole syndical, M. Morisseau, se poursuivre tant qu’il n’y aura pas un règlement complet de tous les points en litige. L’objectif du syndicat consiste à faire un rattrapage salarial avec les travailleurs de l’Hydro-Ontario. Il veut également régler les autres points en litige tels que les horaires, les contrats forfaitaires et la langue utilisée au travail. Selon Robert Chabot, négociateur en chef pour l’Hydro-Québec, ce dernier point est un faux problème. « Le syndicat a voulu transposer ici un problème politique. Il oublie qu’à l’Hydro, il y a plus d’employés syndiqués unilingues anglais que de cadres unilingues anglais. Nous recevons souvent des griefs formulés en langue anglaise et nous y répondons en langue française. » Cette grève affecte sérieusement la distribution de l’électricité. La panne la plus importante s’est déroulée à Saint-Laurent, privant 10 000 consommateurs d’énergie.Cet arrêt de travail devrait, selon le porte parole syndical, M. Morisseau, se poursuivre tant qu’il n’y aura pas un règlement complet de tous les points en litige. L’objectif du syndicat consiste à faire un rattrapage salarial avec les travailleurs de l’Hydro-Ontario. Il veut également régler les autres points en litige tels que les horaires, les contrats forfaitaires et la langue utilisée au travail. Selon Robert Chabot, négociateur en chef pour l’Hydro-Québec, ce dernier point est un faux problème. « Le syndicat a voulu transposer ici un problème politique. Il oublie qu’à l’Hydro, il y a plus d’employés syndiqués unilingues anglais que de cadres unilingues anglais. Nous recevons souvent des griefs formulés en langue anglaise et nous y répondons en langue française. » Cette grève affecte sérieusement la distribution de l’électricité. La panne la plus importante s’est déroulée à Saint-Laurent, privant 10 000 consommateurs d’énergie. Source : Le Devoir, 7 novembre 1972, p.1.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...