Déclenchement d’une grève par les joueurs du baseball majeur

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Malgré les appréhensions exprimées par les joueurs et les propriétaires, le baseball ne tardera pas à retrouver la faveur des amateurs. Les assistances seront inégales à travers la ligue mais, dans des villes comme Montréal, où il y a une équipe qui aspire au championnat, la situation se stabilisera rapidement. La grève des joueurs du baseball majeur sera suivie l’année suivante par celle des joueurs de la Ligue nationale de football (LNF). Cet arrêt de travail aurait coûté 9 millions de dollars à l’économie de Montréal alors que les Expos auraient essuyé des pertes de 5,86 millions. Les joueurs verront toutefois leur salaire moyen augmenter de façon substantielle au cours des prochaines années. Leur contrat collectif n’arrivera à terme qu’au 31 décembre 1984.Malgré les appréhensions exprimées par les joueurs et les propriétaires, le baseball ne tardera pas à retrouver la faveur des amateurs. Les assistances seront inégales à travers la ligue mais, dans des villes comme Montréal, où il y a une équipe qui aspire au championnat, la situation se stabilisera rapidement. La grève des joueurs du baseball majeur sera suivie l’année suivante par celle des joueurs de la Ligue nationale de football (LNF). Cet arrêt de travail aurait coûté 9 millions de dollars à l’économie de Montréal alors que les Expos auraient essuyé des pertes de 5,86 millions. Les joueurs verront toutefois leur salaire moyen augmenter de façon substantielle au cours des prochaines années. Leur contrat collectif n’arrivera à terme qu’au 31 décembre 1984. Source : Le Devoir, 1 août 1981, p.1 et 10.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...