Déclenchement d’une grève par les pilotes d’Air Canada

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

C’est dans un proportion de 97 %, avec un taux de participation de 95 %, que les 2 100 pilotes d’Air Canada, sans contrat de travail depuis le 1er avril, avaient accordé, le 23 juillet dernier, un mandat de grève à leur exécutif. Les 60 000 voyageurs qui empruntent quotidiennement les 600 vols offerts au cours de cette période ne sont pas pour autant cloués au sol, puisque Air Canada avait conclu des ententes avec 15 autres transporteurs aériens ainsi qu’avec Via Rail, afin de leur confier ses passagers en cas de grève. Le conflit se terminera le 14 septembre, alors que les pilotes accepteront des augmentations salariales de 9 % sur deux ans, plutôt que de 10 % par année pour deux ans, comme ils le demandaient au départ. En revanche, ils obtiennent une bonification notable de leurs conditions de travail et de leur sécurité d’emploi.C’est dans un proportion de 97 %, avec un taux de participation de 95 %, que les 2 100 pilotes d’Air Canada, sans contrat de travail depuis le 1er avril, avaient accordé, le 23 juillet dernier, un mandat de grève à leur exécutif. Les 60 000 voyageurs qui empruntent quotidiennement les 600 vols offerts au cours de cette période ne sont pas pour autant cloués au sol, puisque Air Canada avait conclu des ententes avec 15 autres transporteurs aériens ainsi qu’avec Via Rail, afin de leur confier ses passagers en cas de grève. Le conflit se terminera le 14 septembre, alors que les pilotes accepteront des augmentations salariales de 9 % sur deux ans, plutôt que de 10 % par année pour deux ans, comme ils le demandaient au départ. En revanche, ils obtiennent une bonification notable de leurs conditions de travail et de leur sécurité d’emploi. Source : Le Devoir, 2 septembre 1998, p.A1, 15 septembre 1998, p.B2.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...