Défaite des Alouettes de Montréal en finale de la coupe Grey

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

La première demie de cette 93e édition de la coupe Grey s’avère plutôt terne. Par contre, en deuxième demie, la foule réunie au BC Place de Vancouver a droit à du jeu enlevant. Menées respectivement par les quart-arrières Anthony Calvillo et Ricky Ray, les unités offensives des Alouettes et des Eskimos réussissent plusieurs jeux importants et le temps réglementaire se termine avec un pointage égal. Les deux équipes s’échangent un touché en temps supplémentaire avant que le botteur des Eskimos, Sean Fleming, ne scelle l’issue de la rencontre avec un placement de 36 verges. Cette période de prolongation suscite beaucoup d’émotions, notamment chez Danny Maciocia, l’entraîneur des Eskimos. Celui-ci est le premier Québécois à diriger une équipe victorieuse de la coupe Grey.La première demie de cette 93e édition de la coupe Grey s’avère plutôt terne. Par contre, en deuxième demie, la foule réunie au BC Place de Vancouver a droit à du jeu enlevant. Menées respectivement par les quart-arrières Anthony Calvillo et Ricky Ray, les unités offensives des Alouettes et des Eskimos réussissent plusieurs jeux importants et le temps réglementaire se termine avec un pointage égal. Les deux équipes s’échangent un touché en temps supplémentaire avant que le botteur des Eskimos, Sean Fleming, ne scelle l’issue de la rencontre avec un placement de 36 verges. Cette période de prolongation suscite beaucoup d’émotions, notamment chez Danny Maciocia, l’entraîneur des Eskimos. Celui-ci est le premier Québécois à diriger une équipe victorieuse de la coupe Grey. Source : La Presse, 28 novembre 2005, p.1, S2-S4 ; 20 novembre 2005, p. S1-S3. Le Devoir, 28 novembre 2004, p. B4.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...