Demande d’intervention du gouvernement dans le conflit du secteur hospitalier

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

L’AHPQ suggère au gouvernement l’adoption d’une loi sévère et la décertification des syndicats de la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ). Douglas MacDonald, le président de l’AHPQ, affirme qu’il : « y a parfois des situations où l’intérêt du bien commun commande que l’on pose des gestes énergiques contre certains individus qui oublient leur sens des responsabilités. Tous les moyens normaux que procure le système démocratique dans lequel nous vivons ont été utilisés. Nous déplorons d’être contraints à réclamer encore une fois une loi de retour au travail pour solutionner un conflit qui aurait pu se régler autrement. » Une loi spéciale sera finalement adoptée par l’Assemblée nationale le 23 juillet suivant.L’AHPQ suggère au gouvernement l’adoption d’une loi sévère et la décertification des syndicats de la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ). Douglas MacDonald, le président de l’AHPQ, affirme qu’il : « y a parfois des situations où l’intérêt du bien commun commande que l’on pose des gestes énergiques contre certains individus qui oublient leur sens des responsabilités. Tous les moyens normaux que procure le système démocratique dans lequel nous vivons ont été utilisés. Nous déplorons d’être contraints à réclamer encore une fois une loi de retour au travail pour solutionner un conflit qui aurait pu se régler autrement. » Une loi spéciale sera finalement adoptée par l’Assemblée nationale le 23 juillet suivant. Source : Le Devoir, 12 juillet 1976, p.8, 13 juillet 1976, p.1 et 6.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...