Demande de retrait du décret dans les négociations de la fonction publique et parapublique

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Les dirigeants de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), de la Centrale de l’enseignement du Québec (CEQ) et de la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ) font savoir que les travailleurs du secteur public seraient peut-être prêts à accepter les sanctions de la Loi 160 en échange du retrait du décret infligeant des pertes d’ancienneté pour les jours de grève illégale, principal irritant des négociations. Les meneurs du mouvement se disent prêts à livrer une guerre d’usure au gouvernement sur le règlement de ce cette question.Les dirigeants de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), de la Centrale de l’enseignement du Québec (CEQ) et de la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ) font savoir que les travailleurs du secteur public seraient peut-être prêts à accepter les sanctions de la Loi 160 en échange du retrait du décret infligeant des pertes d’ancienneté pour les jours de grève illégale, principal irritant des négociations. Les meneurs du mouvement se disent prêts à livrer une guerre d’usure au gouvernement sur le règlement de ce cette question. Source : La Presse, 17 novembre 1989, p.A4, 20 novembre 1989, p.A1.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...