Démission d’Ed Broadbent du poste de chef du Nouveau Parti démocratique

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Ed Broadbent a été le troisième chef du NPD après Tommy Douglas et David Lewis. Son départ s’explique en partie par l’impuissance de son parti à faire des gains importants sur la scène nationale, particulièrement lors de l’élection générale du 20 novembre 1988 où les Néo-démocrates ont fait campagne contre l’accord de libre-échange avec les États-Unis. À cette occasion, le NPD a tout de même obtenu le meilleur résultat de son histoire en faisant élire 43 députés à la Chambre des communes. C’est Audrey McLaughlin qui succédera à Broadbent.Ed Broadbent a été le troisième chef du NPD après Tommy Douglas et David Lewis. Son départ s’explique en partie par l’impuissance de son parti à faire des gains importants sur la scène nationale, particulièrement lors de l’élection générale du 20 novembre 1988 où les Néo-démocrates ont fait campagne contre l’accord de libre-échange avec les États-Unis. À cette occasion, le NPD a tout de même obtenu le meilleur résultat de son histoire en faisant élire 43 députés à la Chambre des communes. C’est Audrey McLaughlin qui succédera à Broadbent. Source : La Presse, 5 mars 1989, p.1 et A2, A4.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...