Démission de Ronald Corey du poste de président du Canadien de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le Tricolore a remporté deux coupes Stanley (1986, 1993) et participé à une autre finale (1989) sous le règne de Corey. Celui-ci a, entre autres, été responsable de la construction du Centre Molson, domicile du Canadien depuis 1996. Un de ses gestes les plus controversés restera sa décision de remplacer Serge Savard
par Réjean Houle au poste de directeur gérant de l’équipe. Les spéculations vont bon train quant à l’identité de celui qui succédera à Corey. C’est finalement Pierre Boivin, un homme d’affaires de 46 ans, qui deviendra officiellement le président du Canadien de Montréal le 2 septembre. Le Tricolore a remporté deux coupes Stanley (1986, 1993) et participé à une autre finale (1989) sous le règne de Corey. Celui-ci a, entre autres, été responsable de la construction du Centre Molson, domicile du Canadien depuis 1996. Un de ses gestes les plus controversés restera sa décision de remplacer Serge Savard
par Réjean Houle au poste de directeur gérant de l’équipe. Les spéculations vont bon train quant à l’identité de celui qui succédera à Corey. C’est finalement Pierre Boivin, un homme d’affaires de 46 ans, qui deviendra officiellement le président du Canadien de Montréal le 2 septembre. Source : La Presse, 1er juin 1999, p.A1, S2-S5, 3 septembre 1999, p.A1 et autres..

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...