Dépôt d’un Livre blanc par le ministre de la Justice

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Plusieurs thèmes sont abordés dans ce Livre blanc, dont la lutte au crime organisé, la réforme des structures policières et le travail à accomplir pour contrer le trafic des stupéfiants dans les écoles. Le terrorisme est également au coeur des préoccupations du ministre qui souhaite mettre sur pied une Direction générale des affaires de la police au sein de son ministère. Son mandat consisterait à « assurer la coopération et la coordination des services policiers et l’institution d’une section multi-disciplinaire chargée de l’analyse du comportement des groupes révolutionnaires ». Choquette exprime à cette occasion la volonté très nette d’enrayer la menace terroriste : « autant nous sommes prêts à dialoguer au sujet des imperfections de notre démocratie, autant nous nous montrerons inébranlables dans la défense des principes démocratiques eux-mêmes. »Plusieurs thèmes sont abordés dans ce Livre blanc, dont la lutte au crime organisé, la réforme des structures policières et le travail à accomplir pour contrer le trafic des stupéfiants dans les écoles. Le terrorisme est également au coeur des préoccupations du ministre qui souhaite mettre sur pied une Direction générale des affaires de la police au sein de son ministère. Son mandat consisterait à « assurer la coopération et la coordination des services policiers et l’institution d’une section multi-disciplinaire chargée de l’analyse du comportement des groupes révolutionnaires ». Choquette exprime à cette occasion la volonté très nette d’enrayer la menace terroriste : « autant nous sommes prêts à dialoguer au sujet des imperfections de notre démocratie, autant nous nous montrerons inébranlables dans la défense des principes démocratiques eux-mêmes. » Source : La Presse, 31 juillet 1971, p.1, A3 et A5.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...